Vous êtes ici

Les pathologies Hémorroïdaires

Qu'est ce que c'est ?

Les hémorroïdes correspondent en réalité aux veines hémorroïdaires situées au niveau de l’anus. Anatomiquement, elles se divisent en 2 groupes : les hémorroïdes internes situées dans le canal anal et les hémorroïdes externes situées sous la peau constituant la marge anale (elles ne sont pas visibles sauf si elles deviennent pathologiques). En cas d’inflammation, la pathologie hémorroïdaire peut être responsable de douleurs, de saignements parfois abondants et d’une ou de plusieurs tuméfactions : véritables « boules » bleutées sortant de l’anus.

Hémoroïdes

Le traitement

Habituellement, un traitement médical bien conduit doit être essayé dans un premier temps. Il associe des règles hygiéno-diététiques (éviter les aliments irritants et la constipation), un traitement oral avec des laxatifs, des veinotoniques, un anti-inflammatoire et un traitement local à base d’une crème et de suppositoires spécifiques.

En cas de récidive et lorsque la maladie est encore contenue, un traitement instrumental peut être réalisé en consultation. Il consiste à diminuer l’afflux sanguin dans les veines hémorroïdaires internes par ligature élastique ou cryothérapie par exemple.

L'intervention

Néanmoins, la prise en charge chirurgicale peut devenir nécessaire dans plusieurs cas de figure :

  • En urgence, lors d’une thrombose hémorroïdaire, un des paquets veineux externes devient extrêmement tendu par un caillot sanguin. Il convient de l’inciser en consultation sous anesthésie locale si la douleur est importante. Dans les suites de ce geste, un traitement classique de la crise hémorroïdaire est prescrit en rajoutant une désinfection locale quotidienne jusqu’à cicatrisation complète.
  • En cas d’échec de plusieurs manœuvres instrumentales, nous allons pouvoir proposer au patient une ligature hémorroïdaire interne selon la technique HAL doppler. Les ligatures sont réalisées à l’aide d’un signal doppler repérant les artères hémorroïdaires nourrissant le réseau veineux. On peut même y associer une mucopexie qui va « remonter les hémorroïdes extériorisées dans l’anus. L’intervention est peu ou non douloureuse donc le patient peut reprendre ses activités rapidement mais elle peut s’accompagner de saignements ou de fausses envies parfois. Des récidives à long terme sont également possibles.

Proctoscope

Chirurgie : Ambulatoire  /  Urgence de l'arrêt de travail : Au moins 2 jours

  • Lorsque le prolapsus hémorroïdaire est très prononcé (les hémorroïdes internes sont ressorties totalement et il est impossible de les rentrer dans le canal anal) ou lorsque la maladie concerne les hémorroïdes externes, il faut alors réaliser une ablation complète des paquets hémorroïdaires. Il s’agit de l’intervention de Milligan Morgan. C’est une intervention radicale évitant ainsi la récidive mais la période post-opératoire doit nécessiter un traitement de la douleur optimal et un arrêt des activités prolongé compte tenu de son caractère plus agressif.
    Chirurgie : Ambulatoire  /  Urgence de l'arrêt de travail : Au moins 21 jours

Technique de Milligan et Morgan

Contenu modifié le 14/04/15