Vous êtes ici

La condylomatose anale

Chirurgie : Ambulatoire
Urgence de l'arrêt de travail : Au moins 10 jours

Qu'est ce que c'est ?

Il s’agit d’une pathologie sexuellement transmissible provoquée par un virus (le papillomavirus ou HPV). Ce dernier est responsable de l’apparition de petites verrues contagieuses sur les zones contaminées lors de pénétrations sexuelles ou de simples caresses contaminantes. La zone anale ou péri-anale mais aussi la verge et la région vulvaire ou vaginale peuvent être touchées.

Leur éradication est nécessaire pour éviter d’être contagieux et pour éviter que les lésions évoluent vers une lésion précancéreuse ou cancéreuse au fil du temps.

Le traitement

En cas de lésions peu nombreuses et externes, le traitement est réalisé en consultation sous anesthésie locale. Il consiste en une destruction à l’azote liquide ou en une cautérisation au bistouri électrique.

L'intervention

En cas de lésions plus nombreuses, récidivantes ou dans un contexte d’immunodépression (patient porteur du virus HIV), l’intervention est réalisée sous anesthésie générale et consiste en une ablation des lésions en totalité et une analyse au microscope à la recherche d’éléments cancéreux (les résultats sont disponibles dans un délai de 8 jours). Les suites peuvent être marquées par des saignements et des douleurs lors de la défécation. Les rapports sexuels sont fortement déconseillés avant la fin de la cicatrisation et ils doivent être protégés jusqu’ à la guérison du patient et de son partenaire pour éviter une nouvelle contamination.

Condylomatose anale

Contenu modifié le 22/06/15